Téléphonie mobile

L’aménagement numérique des Pyrénées-Atlantiques se construit entre technologies fixes et mobiles.

Réseaux et technologies

La couverture en téléphonie mobile est devenue une nécessité pour téléphoner bien sûr mais aussi pour disposer des services pouvant être rendus au moyen d’un smartphone et d’un accès à internet. Nous assistons à une véritable explosion de ces usages.

4 générations de technologies mobiles coexistent aujourd’hui sur les réseaux déployés par les opérateurs (Bouygues Télécom, Free Mobile, Orange et SFR) :

  • la 2G qui a permis les tout premiers appels vocaux et l’envoi de SMS,
  • la 3G qui a ouvert la possibilité de naviguer sur internet,
  • la 4G qui facilite notamment la consultation de vidéos en ligne et leur téléchargement,
  • depuis fin 2020, la 5G avec laquelle les volumes de données échangées sont plus importants dans un temps de transfert réduit permettant le développement de nouveaux usages.

Ces réseaux ont des niveaux de couverture variable en Pyrénées-Atlantiques selon les technologies et selon les opérateurs (monreseaumobile.fr).

Résorption des zones blanches

L’État fait de la couverture en téléphonie mobile un enjeu important de développement de tous les territoires. Avec le plan France Très Haut Débit, il s’est engagé dans la résorption des zones blanches de couverture de téléphonie mobile.

Pour cela, il s’associe à La Fibre64 afin d’identifier des zones blanches et accompagner les travaux des opérateurs.

Le Dispositif de Couverture Ciblée (DCC) ainsi mis en œuvre depuis 2018 a permis d’apporter une bonne couverture mobile 4G à de nombreuses communes dans le cadre d’une dotation départementale annuelle de sites à construire.

  • 2018 : 13 communes (14 relais de téléphonie mobile construits)
  • 2019 : 10 communes (12 relais de téléphonie mobile construits ou en cours de construction)
  • 2020 : 16 communes (11 relais de téléphonie mobile à construire)
  • 2021 : 14 communes (12 relais de téléphonie mobile à construire)

Les relais doivent être mis en service dans les 24 mois suivants la publication de l’arrêté annuel.

La 4G fixe : solution d’attente à l’arrivée de la fibre

En parallèle à la téléphonie mobile, l’État identifie des zones ayant une mauvaise connexion fixe à Internet (moins de 8 Mbits/s de débit descendant) afin de d’apporter une solution de connexion via la solution de 4G mobile opérateurs (connexion via une box 4G qui récupère le signal 4G mobile pour le diffuser en wifi).

4 communes sont aujourd’hui concernées en Pyrénées-Atlantiques.